D’hier et d’aujourd’hui

Guidage vocal

La lettre d’hier et d’aujourd’hui

L’une des plus anciennes cultures épistolaires est née dans l'ancienne Égypte: dès le IIIe siècle avant Jésus-Christ, les anciens égyptiens fabriquaient des rouleaux de papyrus sur lesquels ils écrivaient pour transmettre leurs messages. Le «facteur» existait déjà à cette époque; il transportait les rouleaux de papyrus à pied ou, si la distance était plus longue, sur un bateau naviguant sur le Nil. Les anciens Babyloniens se servaient également d’une forme antique de la lettre; ils envoyaient notamment des tablettes d’argile sur lesquelles ils avaient gravé leur message en cunéiforme.

Le premier système postal d’État a été introduit à Rome par Jules César. Tout comme le faisaient déjà les anciens Égyptiens, les Romains de l’Antiquité transportaient leurs lettres par bateau, alors que les distances plus courtes étaient parcourues à cheval. Au Moyen-Age, en raison du développement du commerce, des commis ont été chargés de l'acheminement transfrontalier des lettres. Ils portaient les messages de A vers B en chariot attelé.

À partir du XVIIIe siècle, la lettre est devenue un moyen de communication pour tout un chacun – grâce notamment au développement de l’alphabétisation. Environ deux siècles plus tard, en 1974, l’introduction du fax (télécopieur) constituait une vraie révolution qui n’a été dépassée que par la création de l’e-mail. Mais ce qui n’a pas changé c’est la finalité de la lettre: dans le temps tout comme aujourd’hui, sa finalité est de transmettre un message – que ce soit à des fins officielles ou privées.

Combien de lettres sont envoyées à l’heure actuelle? En 2017, la Poste a distribué 2,2 milliards de lettres adressées. Et cela bien que l’e-mail et WhatsApp s’imposent de plus en plus. Malgré cette évolution, la lettre reste indispensable dans la société en tant que moyen de communication sympathique et personnel qui véhicule des sentiments.